10 août 2020
Chili

Parfaire sa culture en Chili à travers les découvertes et visites

Cette longue bande de terre qu’est le Chili regorge de sites à découvrir. Elle a conquis le cœur des explorateurs et a survécu à des occupations. Ce pays traverse d’autres contrées. Cette longueur lui a conféré une culture unique et hors du commun. Le Chili possède son âme propre, qu’il est possible d’explorer de diverses manières.

S’enivrer dans tous les sens du terme dans les caves chiliennes

Il n’y a pas que la France qui regorge de vins de qualité. Le Chili possède également une terre productive qui donne de bons raisins. Certains font des voyages gastronomiques, et d’autres peuvent entreprendre dans les vins au Chili. Ce sont les Espagnols qui ont introduit l’amour et la culture de cette boisson dans le pays. La cave concha y toro fait partie des plus anciennes de la région de Pirque. La visite s’agrémente de cours d’histoire sur la création du vin dégusté. Il faut savoir que c’est dans la vallée du Maipo que se développe le plus le fameux cabernet-sauvignon. Cette vallée englobe justement cette cave.

Pour se restaurer tout en visitant une fabrique de vins, il y a la cave Altaïr. Elle se trouve dans la vallée de Cachapoal. L’infrastructure en elle-même semble petite. Mais cela repose les yeux et enchante le cœur. Les vignobles chiliens se trouvent exactement au centre du pays. Celle de Maipo est la plus grande région et qui se situe à coté la capitale Santiago avec ses vins les plus réputés au monde comme « Santa Rita ».

Connaître le passé du Chili à travers ce qui se retrouve aujourd’hui

Le Chili garde encore quelques petits secrets concernant son passé. Les gens savent qu’une multitude de populations autochtones a séjourné pendant plus ou moins longtemps sur ces terres. Certaines ethnies étaient plus connues que d’autres. Mais le Chili ne revendique pas forcément l’implantation du célèbre peuple inca sur son territoire. Le nord de la contrée faisait partie d’une vaste province de cette population. Il est possible d’en percevoir les vestiges lors d’un circuit chili qui passe par Santiago.

La momie d’un enfant inca a même été découverte dans les environs de la capitale chilienne. Cette découverte se trouvait plus précisément au Cerro El Plomo. L’UNESCO a inscrit le QhapacÑan sur la liste des monuments classés patrimoine mondial de l’humanité. Ce chemin retrace les routes empruntées par les Incas dans leur conquête. Dans le territoire des Incas, la sélection des enfants à momifier se fait en effet en fonction de leur société, de leur qualité physique et surtout leur esthétique. Cette sélection a pour but de renforcer la puissance des empereurs inca et particulièrement recevoir leurs grâces des dieux. Ils sacrifient ces enfants sur le sommet des Andes,  les plus Hauts de la montagne.

Partir à la conquête du ciel depuis le sol du Chili

Moins connu pour cet aspect, le Chili abrite pourtant de grands observatoires gastronomiques. En fait, l’observation des étoiles y est grandement facilitée en raison de facteurs naturels. Le ciel y est exceptionnellement dégagé. Les nuages restent peu nombreux, de même que les précipitations. Ainsi, les observateurs ne sont pas dérangés. En outre, le peu de population permet de garder la clarté du ciel. Dans les villes les pollutions tant atmosphériques que lumineuses empêchent de voir les étoiles.

Mais aussi, Dame nature elle-même a fait de ce pays un observatoire géant. Elle y a placé plusieurs hauteurs, allant jusqu’à 5 000 m. Les cieux se dévoilent à ceux qui font un circuit chili spécialement dans le nord. L’aride désert d’Atacama offre une plateforme idéale d’observation. Plusieurs agences proposent des visites guidées. Il y en a même qui sont tenues par des Français.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *