24 septembre 2020
créer un bon CV

10 conseils pour la rédaction d’un CV professionnel

La dernière chose à faire pour beaucoup de gens est de rédiger un CV. Mais c’est un curriculum vitae percutant qui vous permet de passer à l’étape suivante, l’entretien. Rédiger un CV qui vous permettra d’obtenir un entretien peut être une tâche ardue. Voilà nos 10 meilleurs conseils qui rendront l’écriture d’un cv un vrai jeu d’enfant.

1. La lisibilité est essentielle

Lorsque vous rédigez votre CV, mettez-vous à la place du critique et imaginez devoir lire de nombreux CV denses et difficiles. Ce n’est pas une tâche que préfèrent la plupart des services de recrutement. La première règle est de rendre votre CV facile à lire.
Faites des paragraphes courts – pas plus de trois lignes chacun. Des paragraphes plus longs peuvent être rebutants. La brièveté est votre meilleur atout.
Certains services de recrutement ne prendront pas plus de six secondes pour examiner votre CV avant de décider de lire le reste. Je vous suggère de mettre en gras les informations importantes afin qu’elles ressortent au cours du balayage de six secondes.

2. Orientez votre CV vers un emploi particulier

C’est un concept qui fait frémir de nombreux demandeurs d’emploi, mais qu’il est essentiel d’adopter. Il n’y a pas deux emplois qui se ressemblent. Chaque employeur a des exigences différentes, même si les titres des postes sont les mêmes.
Il est important que vous compreniez les exigences de l’emploi et que vous les mentionniez sur votre CV. Cela rendra la lecture de votre CV plus agréable, car vous aurez montré que vous comprenez les besoins de l’employeur et les problèmes potentiels.
N’oubliez pas qu’il s’agit de l’employeur, pas de vous.

3. Battre le système de suivi des candidats

Les ressources humaines, les recruteurs et les responsables du recrutement reçoivent beaucoup de CV – des centaines pour chaque poste – et ils ont donc besoin d’un moyen de réduire le nombre de CV qu’ils doivent lire. Entrez dans le système de suivi des candidats (ATS), la réponse à leur problème.
Votre CV doit contenir les compétences, les expressions, l’expérience et d’autres mots clés pour passer par l’ATS. Comment déterminer les mots clés requis ? Un excellent programme pour cela est Jobscan. Il analyse votre CV par rapport à la description du poste et vous indique les mots clés que votre CV contient et ceux qu’il ne contient pas.

4. Incluez l’URL de votre profil LinkedIn dans vos coordonnées

Tout demandeur d’emploi qui est dans le jeu a un profil LinkedIn.
Mon seul avertissement est que vous ne devez pas copier et coller votre CV sur votre profil LinkedIn et le laisser comme ça. Créez un profil plus créatif et plus personnel, qui met en valeur votre personnalité tout en exprimant votre valeur.

5. N’oubliez pas un titre de marque

C’est ce que je vois sur les meilleurs CV. C’est ce qui distingue les meilleurs candidats des autres. Il indique à l’employeur qui vous êtes – par exemple, votre profession et vos points forts. Par exemple :
Spécialiste du marketing puissant
Génération de contenu | Salons professionnels | Médias sociaux | Contrôle des coûts | Relations avec les fournisseurs

6. Rédiger un profil de performance qui donne du punch

Il s’agit d’une section d’un CV qui est parfois négligée dans la précipitation d’un examinateur pour se rendre à la section sur l’emploi. Cependant, si vous y ajoutez quelque chose qui exprime immédiatement votre valeur – comme un énoncé de réalisations en gras – votre profil de performance ne sera pas négligé.
Exemple : Un directeur des opérations qui augmente constamment les revenus de l’entreprise de plus de 60 % par an…

7. N’oubliez pas vos compétences de base

Pensez à la personne qui lit des tonnes de CV et à la façon dont elle recherche les compétences clés pour le poste.
Réfléchissez à la facilité avec laquelle vous allez lui faciliter la tâche si vous avez une section qui présente ces compétences et toute autre compétence supplémentaire qui pourrait servir de bris d’égalité.

8. Le plus important est une section sur l’expérience solide

Une section “expérience forte” est le plat principal de l’expérience gastronomique de l’examinateur. C’est ce sur quoi les examinateurs de CV concentrent le plus leur attention ; c’est votre chance de vous vendre et de conclure l’affaire.
Tout ce qui a été mentionné ci-dessus est inutile si vous ne l’associez pas. La section expérience d’un CV professionnel doit inclure :

  • Un résumé sous forme de paragraphe pour chaque poste comprenant l’ensemble des fonctions. Par exemple, A géré une équipe de 15 ingénieurs en logiciels et en matériel informatique qui a grandi pour fonctionner de manière collaborative”.
  • Les principales réalisations sous forme de puces qui sont quantifiées à l’aide de chiffres, de dollars ou de pourcentages. Un CV professionnel vous vaudra des réalisations, alors qu’un CV moyen comprendra principalement des fonctions.

Par exemple :

  • Faux : Responsable d’orienter les ingénieurs vers la fourniture de logiciels de stockage de données.
  • Exact : A demandé à 15 ingénieurs de livrer – dans les délais – des logiciels de stockage de données, ce qui a permis d’augmenter les ventes de 55 % dans une économie en déclin.

9. La longueur est importante ; soyez bref

La durée de votre section expérience doit être en rapport avec les besoins des employeurs aujourd’hui, et non il y a 25-30 ans. La discrimination fondée sur l’âge peut également être une source de préoccupation, aussi est-il préférable de montrer que vous avez 10-15 ans. N’oubliez pas : votre objectif est de vous rendre à l’entretien, et vous pourrez ensuite vous vendre avec vos années d’expérience progressive.

10. L’éducation est le point d’ancrage de votre CV

Cette section sert généralement de point d’ancrage à votre CV – à moins qu’il ne s’agisse d’une exigence stricte, auquel cas elle suivrait le profil de performance.

Bien que cette section de votre CV professionnel semble évidente, vous devez toujours suivre les directives suivantes : le diplôme le plus récent d’abord, puis les diplômes antérieurs, à l’exclusion des dates d’obtention du diplôme.

Maintenant que vous savez comment rédiger un CV percutant, il est temps de vous mettre au travail. Mon dernier conseil est de rédiger votre propre CV. Si vous faites appel à un professionnel pour vous aider, travaillez en étroite collaboration avec lui.

Il y a beaucoup de travail devant vous, mais vous pouvez le faire.

3 thoughts on “10 conseils pour la rédaction d’un CV professionnel

  1. En Suisse on est pragmatique : votre diplome, c est une chose, mais ce que vous savez faire est probablement plus important aux yeux d un recruteur. Et je vous conseille d etre particulierement pragmatique quant a l expression de vos resultats et realisations. Ce pragmatisme permettra notamment d eviter que le doute s installe chez le recruteur sur vos competences ou sur le fait que vous etes bien le professionnel decrit dans le CV. En particulier, n hesitez pas a exprimer clairement vos realisations (par exemple, pour un vendeur « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *