26 février 2021
d’enfant

Les qualités d’une bonne baby sitter

Des parents ont sporadiquement recours aux services d’une baby-sitter pour pouvoir sortir en toute sérénité sans être escortés par leurs enfants. Son choix est pourtant délicat, car il y va de leur bien-être, de leur sécurité et de celle de la maison. S’il vous est difficile de trouver une personne de confiance dans votre entourage, effectuez donc la recherche d’une garde fiable et compétente auprès de l’agence babysitting Paris. Compte tenu de l’importance des enjeux de ses missions, il est fondamental que la garde d’enfant soit une personne digne de confiance, sérieuse et mature. Elle doit par ailleurs avoir des affinités naturelles avec les enfants, aimer leur compagnie et savoir interagir avec eux. La patience est aussi une qualité de mise chez une baby-sitter. Elle devra en effet garder son calme même si les enfants sous sa garde sont capricieux ou pleurent souvent !  Il est en outre important qu’elle comprenne et qu’elle anticipe leurs besoins. Elle sait quand leur donner à manger parce qu’ils ont faim, elle sait qu’ils ont envie de se coucher ou de se dégourdir les jambes. N’hésitez plus à contacter babysitting Paris.

Elle est aussi à leur écoute et sait les rassurer. Elle doit par exemple les réconforter si le temps est orageux ou si les parents tardent un peu avant de rentrer. La garde d’enfant sera également réactive. Elle aura le sens de l’initiative et s’adaptera à toutes les situations. Elle saura que faire en cas d’accident par exemple ou si les enfants tombent malades. Les professionnelles disposent d’ailleurs de compétences en premiers secours et en infirmerie. La majorité des parents ont de même à cœur que leur baby-sitter soit ponctuelle. Il leur est en effet important qu’elle respecte la date et l’heure prévues et qu’elle ne se défile pas au dernier moment. Enfin, une dernière qualité à attendre chez une baby-sitter est sa polyvalence, car elle peut être amenée à préparer le repas ou à encadrer les enfants lorsqu’ils repassent leurs leçons.

Votre baby-sitter prendra soin de votre enfant lorsque vous serez occupé ailleurs : au travail par exemple, quand vous ferez vos courses ou encore si vous voulez vous accorder un peu de temps. Ses attributions sont aussi nombreuses que variées et dépendront de l’âge des enfants qui lui seront confiés. Entre autres tâches les plus habituelles, elle se chargera de les surveiller, de leur donner à manger, d’assurer leur hygiène et leur propreté, de jouer avec eux et de les occuper. Pour les enfants plus grands, les prestations peuvent inclure l’accompagnement à l’école ou leur assistance pendant les activités extra scolaires. Babysitting Paris dispose une équipe qui vous assistera continuellement au cours de l’année pour intervenir.

Les compétences de la garde d’enfants en situation de handicap

La personne qui veillera sur un enfant autrement capable doit avoir suivi une formation pour mieux appréhender ses besoins. Elle pourra en effet être amenée à accomplir quelques gestes techniques comme l’alimentation avec une sonde ou l’accompagnement à la mobilité avec un appareillage spécifique, babysitting Paris est l’agence qu’il vous faut pour ce genre de situation. De plus, la patience et un sens développé de la communication seront des atouts majeurs de cette baby-sitter. Enfin, elle s’habituera à l’enfant en le gardant au moins pendant une séance avec ses parents. Elle devra aussi prévoir des activités en adéquation avec son handicap.

Les formalités administratives à prévoir

Les parents qui embauchent une nourrice deviennent des particuliers employeurs. Ils doivent :

  • Convenir d’une période d’essai. La période d’essai de la nounou ne peut être supérieure à 2 mois. Les employeurs peuvent convenir d’une durée plus courte, ou choisir une période d’essai de 1 mois renouvelable une fois.
  • Etablir un contrat de travail. Il peut s’agir d’un CDD ou d’un CDI. Le contrat précise notamment la description de l’emploi, la rémunération, le lieu et les horaires de travail.
  • Payer leur employée à domicile. Le salaire de la nourrice ne peut être inférieur aux minima légaux : 9,98 € brut / heure.
  • Déclarer leur salariée auprès de l’URSSAF. La déclaration peut être effectuée en ligne sur le site Pajemploi. Attention, les employeurs doivent déclarer leur nounou au moment de l’embauche et effectuer les déclarations de salaire mensuelles.

Bon à savoir : les parents employeurs d’une garde à domicile peuvent bénéficier, sous conditions, d’une aide financière de la CAF – Complément de libre choix du mode de garde (Cmg) – dans le cadre du dispositif Paje. En outre, les jeunes parents qui emploient une nourrice à domicile bénéficient d’une réduction d’impôt : ils peuvent déduire 50% des frais engagés dans la limite des plafonds légaux.

Les bonnes questions à poser

Les parents qui recrutent une nourrice confient leur bébé, et les clés de leur maison ! Dans ces conditions, ils doivent veiller à choisir une personne de confiance. C’est au moment de l’entretien d’embauche – puis au cours de la période d’essai – que tout se joue. Il est recommandé d’entretenir la nounou en présence du bébé, afin de se faire une idée du lien qu’elle peut tisser avec lui.

Sa formation

Le statut de nourrice n’exige ni diplôme ni formation. Cependant, certaines nounous sont titulaires d’un DEAP (diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture) ou d’un CAP petite enfance, ou ont suivi une formation privée. Ces atouts peuvent représenter un vrai plus.

Sa motivation

Il est important de tester la future nounou sur ses motivations à garder votre enfant. En discutant avec elle, les parents pourront juger de l’implication et de l’investissement qu’elle mettra dans le cadre de la garde de leur enfant.

Son expérience

Au même titre qu’une formation, l’expérience est un gage de sérieux et de compétence.

Le parent qui mène l’entretien d’embauche de la nourrice pourra lui poser des questions à ce sujet, et notamment :

  • Depuis combien de temps exerce-t-elle ?
  • Quelles sont ses motivations dans le cadre de son travail ?
  • A-t-elle des références que vous pouvez contacter ?
  • Pour quel motif son dernier contrat s’est-il terminé ?

A titre d’expérience, une mère de famille est également un atout : la nourrice saura d’autant mieux réagir à toutes sortes de situations. Babysitting Paris possèdent des personnels très professionnels, n’hésitez pas à les contacter.

Son salaire

Question à aborder pendant l’entretien d’embauche, les prétentions salariales des différentes candidates au poste de nourrice aideront les jeunes parents à faire leur choix sur la base d’un critère objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *