26 février 2021
murs commerciaux

Les différents critères de vente de murs commerciaux

Céder des murs commerciaux n’est pas une mince affaire. A la fin d’une activité commerciale, un exploitant propriétaire de murs de boutique se séparant de son commerce peut faire le choix parmi trois possibilités qui s’offrent à lui : soit de vendre son fonds de commerce seul, soit de vendre le pas de porte ou encore de vendre des murs de commerce libres.

Dans le milieu, il est connu qu’une mise en vente de murs commerciaux a de plus grandes chances de réussite si elle accompagnée d’un exploitant cumulant de nombreuses années d’expérience. Pour autant, une telle opération ne peut se faire sans l’aide d’un professionnel du milieu. En effet, les risques d’erreurs sont multiples et l’optimisation doit être sécurisée au mieux afin de vendre au mieux des murs de boutique.

Comment vendre des murs commerciaux au meilleur prix ? Retrouvez dans cet article les critères de vente de murs commerciaux afin de rentabiliser votre investissement sur le long terme.

 

Les critères entrant en jeu lors de la vente ou la location de murs commerciaux

Pour vendre des murs commerciaux à Paris, il convient de prendre en considération les critères suivants :

 

Critère #1 : L’emplacement des murs commerciaux à vendre

L’emplacement est LE premier critère pris en considération lors de l’estimation de murs de commerce à vendre. Mais alors, qu’est-ce qui fait d’un bon emplacement : un « bon » emplacement ? Pour commercer, pour être bien situé, un local à Paris doit pouvoir être facilement repérable par les clients. Ces derniers doivent pouvoir y accéder facilement et donc trouver un stationnement aisément et au plus près de l’espace de vente. Parmi les meilleurs emplacement, on retrouve plusieurs zones commerciales des plus usuelles telles que :

  • le centre ville,
  • le commerce de périphérie aussi appelé « retail-park »,
  • tout commerce situé autour d’un hyper marché.

A noter qu’un magasin situé sur l’angle d’une rue est plus recherché qu’un emplacement caché par d’autres magasins. Ajouté à cela, l’ensemble de l’environnement sera également passé au peigne fin, comprenant : les arrêts de transport en commun, le nombre d’habitants du quartier, les écoles ou universités à proximité, les centres de loisir alentours, etc.

 

Critère #2 : la présence ou non d’occupants dans les murs commerciaux à vendre

Les murs commerciaux sont en premier lieu évalué par rapport à leur occupation ou absence d’occupation. S’agit-il d’un local libre ou occupé ? Pour cause, la valeur vénale d’un local occupé par un exploitant connu ou d’un locataire international qui jouit à la fois d’une bonne réputation ainsi que d’une bonne cotation bancaire sera plus importante. De ce fait, bien vendre des murs commerciaux à Paris repose essentiellement sur ce premier critère clé.

 

Critère #3 : la durée du bail de l’occupant locataire

La durée du bail de locataire en place est aussi un critère à prendre en considération. Une durée de location longue est perçue comme un gage de visibilité à exploiter par l’acquéreur. A titre d’exemple, un contrat de bail de 10 ans reste très recherché à condition que le locataire soit un bon payeur.