8 décembre 2021
Végétol

À quels profils de vapoteurs est destiné le Végétol ?

Tout comme bon nombre de mondes, celui de la cigarette électronique ne manque spécialement pas d’innovation. Mais le seul souci de cet univers, c’est que le secteur est tellement concurrentiel pour les fabricants que pour se faire une place au soleil, il faut vraiment déployer d’efforts. Tout comme bon nombre de mondes, celui de la cigarette électronique ne manque spécialement pas d’innovation. C’est dans ce même contexte qu’est apparue la gamme Végétol de Inspir.

Il s’avère être une innovation concrète avec des particularités destinées à transformer le paysage de la cigarette électronique. Découvrez dans le présent article les profils de vapoteurs concernés par cette nouvelle base.

Les vapoteurs visant la diminution de la concentration de nicotine ingérée

Étant donné que le Végétol est un meilleur porteur de nicotine que le PG, point n’est besoin d’avoir une très forte concentration pour obtenir le même effet. En effet, la différence se trouve au niveau des températures d’ébullition où il y a proximité entre celle du VGT et de la nicotine. C’est dire qu’il ne s’agira pas d’obtenir une première salve concentrée d’abord en PG puis en nicotine.

Au contraire, la production des deux se fait de façon simultanée avec une optimisation du même point de vue de chaque bouffée. Ainsi, il faudra moins aspirer non seulement pour arriver à satiété, mais également pour obtenir une sensation plus rapide des effets de la nicotine. En résumé, pour les vapoteurs désireux de contrôler avec attention leur consommation, la gamme Végétol de Inspir peut leur constituer un incontournable levier.

Les vapoteurs pensant que 20 mg/ml ne sont pas suffisantes

Certes, ce cas n’est pas fréquent, mais ce n’est pas pour autant une raison pour ne pas l’aborder, car la réciproque est tout aussi valide. L’augmentation de l’efficacité de la nicotine peut également marcher dans l’autre sens.

À titre légal, le niveau des e-liquides ne doit pas aller au-delà de 20 mg/ml de nicotine. En respectant ce taux, vous obtenez des sensations de plus d’effets engendrés par le Végétol. Au regard de cela, le Végétol peut donc être utilisé pour « dépasser virtuellement » cette limite.

Les vapoteurs souhaitant éviter le PG

Le Propylène Glycol n’est toujours pas agréable, surtout pour certains. De même, l’option visant l’augmentation du Végétol est franchement inconfortable et complexe, surtout quand il s’agit simplement de vapoter de manière conventionnelle.

C’est donc pour ces profils à priori que le Végétol s’avère intéressant, en ce sens qu’il offre la possibilité de bénéficier des avantages semblables au PG. En effet, le VGT permet de vapoter sur des matériels discrets, accessibles et moins complexes.

Tout ceci, sans nécessité de prendre par la case Propylène Glycol. Par ailleurs, il est souvent remarqué que certains vapoteurs ne tolèrent nullement le PG. Dans ce cas également, l’excellente solution est sans doute le Végétol. Et la plus forte raison est que le VGT délivre plus d’aérosols que le PG. Ces derniers, loin des aérosols détruisant la couche d’ozone, sont en réalité un principe actif pouvant circuler dans un même volume de vapeur ingérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *