2 mars 2024
echo du sud

A la découverte du journal Écho du Sud

Depuis plusieurs décennies, les médias jouent un rôle crucial dans le quotidien des peuples. Ils leur permettent d’être au courant de ce qui se passe autour d’eux et à l’échelle mondiale. Ainsi, ils comprennent mieux les objectifs de leur temps et s’ouvrent aux autres. C’est dans cette perspective que le célèbre hebdomadaire généraliste Écho du Sud a été créé. Il est le journal le plus ancien de Madagascar et ne cesse de se démarquer dans le paysage médiatique du pays. Vous souhaitez en savoir davantage sur ce fameux journal ? Parcourez les lignes suivantes.

Le journal Écho du Sud : comment a-t-il été créé ?

L’Écho du Sud est un journal malgache fondé par l’industriel français Louis Léon Cambrézy. Son siège social se situe sur l’avenue Clemenceau, à Fianarantsoa. Il a vu le jour suite à la disparition du journal La Voix du Sud un an plus tôt. En effet, l’idée du fondateur est de maintenir un journal en activité dans le Sud du pays.

Cet hebdomadaire paraît tous les samedis et est imprimé par l’imprimerie du Betsileo. Il traite des informations générales sur les plans national et international. Créé bien avant les indépendances, il était en faveur du colonialisme et du maintien de la France en Afrique.

Grâce au succès sans précédent du journal, le créateur fût décoré Chevalier de la Légion d’honneur en 1935 par l’ancien ministre des colonies, Louis Rollin. Par ailleurs, le journal a été créé en 1929, ce qui en fait le plus vieux de Madagascar.

echo du sud

De quoi traite ce journal ?

Depuis sa création, ce journal traite des actualités économiques, environnementales, financières, politiques et sociales de Madagascar et du monde. Les lecteurs peuvent y découvrir également les articles sur le divertissement et le sport. Quel que soit votre centre d’intérêt, l’Écho du Sud vous sera utile. Par ailleurs, le succès de ce périodique est le résultat de la qualité de ses publications.

Quelle est son importance sur la société malgache ?

Le journal Écho du Sud est une source d’information qui incarne l’authenticité, la rigueur et le savoir-faire. Il est d’une grande utilité pour ses lecteurs.

Une plateforme pour les voix malgaches

Ce périodique est considéré comme un pilier dans le paysage médiatique, car il sert de moyen de communication pour les voix malgaches. Plusieurs citoyens, artistes, penseurs ainsi que politiciens l’utilisent pour s’exprimer librement. Il leur permet de se faire entendre et de dénoncer les maux qui minent le pays.

Un canal d’éducation et de sensibilisation

Le journal joue également un rôle important en matière d’éducation et de sensibilisation. En raison de la qualité de ses articles et de ses reportages, il éduque les citoyens sur des sujets d’ordre sanitaire, écologique ou social. À chaque parution, il met en lumière dans ses colonnes des initiatives locales susceptibles d’améliorer le quotidien des Malgaches. Plus qu’un simple hebdomadaire, l’Écho du Sud représente un outil de transformation sociale.

Le journal Écho du Sud à l’ère numérique

echo du sud
Aujourd’hui, tout le monde se tourne vers le digital. Les lecteurs préfèrent se rendre sur des sites pour suivre l’actualité depuis leurs smartphones ou leurs ordinateurs. Face à ce changement sur le marché, les journaux traditionnels sont dans l’obligation de se digitaliser. Le célèbre journal malgache ne déroge pas à cette règle. En effet, il crée son site web il y a quelques années et devient une référence.

À Madagascar et un peu partout dans le monde, beaucoup d’internautes s’abonnent à la newsletter du journal pour avoir des informations fiables en temps réel. Il est également présent sur les réseaux sociaux tels que :

  • Facebook,
  • Twitter,
  • YouTube.

Il faut noter que les mêmes informations sont publiées sur ces canaux. Si des préoccupations sont enregistrées, les réponses ne tardent pas à venir de la part des professionnels du journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *