23 octobre 2021
porte velo

Les essentiels à savoir pour choisir le porte-vélo adapté

Vous êtes sur le point de partir en vacances ou en week-end afin de profiter des randonnées ou des balades à vélo dans une autre ville ? Sachez que vous aurez besoin d’un porte-vélo pour transporter vos équipements de cyclisme. Justement à ce sujet, il existe plusieurs solutions de porte-vélos accessibles. Seulement, le choix reste compliqué. Les informations suivantes vous seront peut-être utiles pour vous guider dans votre choix de porte-vélo en fonction de vos besoins.

Connaître les différents types de porte-vélos

Les porte-vélos sont des accessoires indispensables s’il n’y a plus de place dans sa voiture. On en retrouve plusieurs modèles sur le marché.

On retrouve par exemple le porte-vélo de toit qui est le modèle le plus courant. Il est surtout idéal pour les véhicules dotés de barres de toit. Son emplacement au-dessus du toit ne pose aucun problème à la visibilité du conducteur. Tout en protégeant les vélos, il permet notamment d’offrir une accessibilité au coffre de la voiture. En plus d’être efficace, il est aussi très abordable. Cependant, il peut poser des soucis durant les déplacements notamment lors des passages dans les tunnels ou encore sous les ponts. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de bien mesurer la hauteur de la voiture avec le porte-vélo avant de partir à l’aventure.

Mais il y a aussi le porte vélo sur boule d’attelage qui est surtout idéal pour un usage fréquent de vélos et pour les longs trajets. Il est aussi recommandé pour les voitures qui disposent d’une boule d’attelage. Dans tous les cas, ce modèle offre encore deux choix d’accessoire : le porte-vélo suspendu adapté pour les usages fréquents et le porte-vélo sur plate-forme pour les longs trajets.

Sinon, il y a le modèle sur hayon ou sur coffre qui est fixé par des prises et des sangles. Il ne nécessite donc pas l’usage de barres de toit ni de boule d’attelage. C’est une option réellement économique. L’unique chose à faire pour cette option est de bien assurer le serrage des sangles. Seul souci avec ce type de porte-vélo, c’est que la plaque d’immatriculation et les feux de signalisation peuvent être masqués.

Au-delà de ces porte-vélos, il est possible de choisir entre d’autres modèles spécifiques selon ses envies et ses besoins. Il y a par exemple, le porte-vélo sur roue de secours, le porte-vélo pour le ski…

Les bonnes méthodes pour choisir son porte-vélo

Avant d’arrêter son choix sur un porte-vélo en particulier, il est conseillé de vérifier et d’analyser certaines situations et points. Il est par exemple important de tenir compte de la fréquence d’utilisation du vélo, de l’installation, du type de vélo à transporter et de la qualité des accessoires. En plus de ces éléments, il est aussi nécessaire de vérifier le confort et la facilité d’utilisation du produit.

Comme affirmé précédemment, un usage régulier des vélos demande l’installation d’un porte-vélo d’attelage. Dans le cas contraire, il faudra se tourner vers un porte-vélo de coffre. En ce qui concerne le nombre de vélos à transporter, il faut savoir qu’il est envisageable de transporter jusqu’à 3 vélos sur la plupart des porte-vélos. Pour plus de 3 vélos, il faudra se tourner vers un porte-vélo sur attelage qui est plus pratique et sécuritaire. Pour un véhicule de petite taille, l’idéal serait toujours d’opter pour un modèle adapté à la taille de la voiture.

En plus de ces informations, il est aussi important de poser un œil sur les critères de taille et de poids des vélos. Ils impactent notamment sur le choix du porte-vélo. Ce qui conduit également sur le choix d’un accessoire solide et résistant comme l’aluminium ou encore l’acier inoxydable.

Que dit la loi sur le porte-vélo ?

Évidemment, quelques règles doivent être suivies lorsqu’on installe un porte-vélo sur la voiture ou à l’arrière du véhicule. Généralement, la plaque d’immatriculation et les feux de signalisation doivent toujours être visibles sur la route. De ce fait, avant de prendre la voile, il est conseillé de vérifier que les feux veilleuse, les clignotants, les feux de stop, les feux antibrouillard fonctionnent bien en cours de route. Ce sera une manière de sécuriser le trajet.

Au cours des arrêts sur la route, il est conseillé de vérifier régulièrement les fixations du porte-vélo et aussi des roues pour se prémunir de quelconques accidents.

Enfin, à part les vélos, il est formellement interdit de transporter autre chose sur le porte-vélo. Selon le cas, il faudra tout ranger dans le coffre de la voiture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *